Communauté de communes du Nord Champenois

Vous êtes ici

La paroisse

Une page d'histoire

Extrait des « travaux de l'Académie Nationale de REIMS », Tome 146 – année 1931 – 1932 (une première édition déjà parue en 1985), par Henri JADART : « Répertoire archéologique de l'arrondissement de REIMS - canton de Bourgogne - 2ème partie »

Église

La chapelle primitive a été démolie en 1969 pour faire place à un édifice nouveau. Nous avons sur elle fort peu de renseignements. N'étant qu'une annexe de la cure de Saint-Thierry, elle n'avait guère d'importance.

Elle n'est pas mentionnée dans les pouillés du XIVe siècle. Un état des églises du doyenné d'Hermonville, daté du 9 septembre 1669, nous apprend qu'elle était sans aucun revenu et n'avait ni fonts ni tabernacle. En 1738 on y disait la messe que quatre ou cinq fois par an. Les habitants l’entretenaient de leurs propres deniers. La couverture de la nef était défectueuse. Le questionnaire de 1774 nous donne plus de détails. La chapelle comprenait un vaisseau unique lambrissé dans toute sa longueur et n'avait qu'un seul autel.

La chapelle avait été bâtie sur les plans de M Thierrot architecte à Reims. Elle a été complètement détruite pendant la guerre. Une nouvelle église a été élevée sur son emplacement MM Lesage et Miltgen ont été ses architectes.

Description

L'ancienne chapelle était située dans le village. Elle datait du moyen âge : elle avait un petit clocher en charpente et n'offrait rien d'intéressante dans son architecture ni dans son mobilier.
L'église qui l'a remplacée en 1869 avait été reportée à l'extrémité du village sur un tertre à gauche de la route de Villers-Franqueux. Il convient d'en dire quelques mots d'après les notes que nous avons prises en 1887. Elle avait une nef unique avec une abside à cinq pans. Deux absidioles sur les côtés formaient comme les bras d'un transept. La façade occidentale avait une porte cintrée surmontée d'une rosace ;  un clocher en charpente s'élevait au-dessus de ce portail. Tout l'édifice était couvert d'une voûte en berceau, soutenue par des arcs doubleaux reposant sur des pilastres décorés de chapiteaux dans l'abside.

Il y avait trois autels en pierre. Les fenêtres cintrées étaient garnies de vitraux exécutés par Baron représentant le Bon pasteur, la Sainte Vierge, Sainte Marguerite, Saint Michel, Saint Antoine.

Parmi les meubles on remarquait deux escabeaux en chêne munis de cinq colonnes torses.

L'église possédait encore quelques tableaux anciens : Saint Rémi (XVIIIe s – hauteur 1m65 largeur 1m) : Baptême de Notre Seigneur ( XVIIe s) au bas de la nef au-dessus de la porte (hauteur 125cm largeur 70cm) Adoration des mages ( XVIIe s – hauteur 60cm largeur 200cm )

Dictionnaire topographique de département de la Marne, comprenant les noms de lieu anciens et modernes

Chapelle sous le vocable de Sainte Marguerite. Il n'y a qu'un autel qui a une pierre sacrée, il n'y a point de sacristie La chapelle est à peu près suffisamment grande pour contenir les habitants : elle a environ 40 pieds de longueur sur 8 de largeur. Elle est lambrissée d'un bout à l'autre. Pas de cimetière ni de fonds baptismaux Il n'y a point de réparations actuellement à faire à cette chapelle les murailles et les fenêtres sont en bon état. Elle n'est pas pavée. Il y a une cloche dans le pignon au-dessus de la porte. Il y a une association ou confrérie de Sainte Fiacre. Elle est très ancienne.

Cormicy Cauroy-lès-Hermonville Berméricourt Loivre Hermonville Villers Franqueux Pouillon Thil Merfy St Thierry Courcy Brimont

{ Lettres d'informations - en attente }

Visitez les autres communes composant la CC Nord Champenois